Vivre à Saïgon pendant la mousson c'est garder à proximité un vêtement de pluie (le poncho est la star), un parapluie.  Il faut vraiment que la pluie soit forte et continue sur une bonne partie de la journée pour commencer à ressentir le froid sur sa peau collée par les vêtements trempés.

Sur la route, les prémices de la pluie commandent de redoubler de prudence. En effet les comportements de conduite deviennent encore plus imprévisibles que d'habitude, une partie des motocycliste voulant absolument terminer leur trajet avant que ne tombent les perles d'eau. De même lorsque ces perles viennent à rebondir, s'écraser,briller sur le sol en quantité, les motocyclistes s'arrêtent pour certains sans avertissement au bord de la route pour enfiler leur poancho venant parfois à bloquer la route sous une travée de pont, à la sortie d'un tunnel.

 

IMG_5766 (2)

IMG_5803 (2)

IMG_5804 (2)

IMG_2897 (2)

IMG_2916 (2)

IMG_2932 (2)

IMG_2938 (2)

IMG_2928 (2)

IMG_2957 (2)

IMG_3004 (2)