Les deux roues sont partout. Actuellement les voitures sont plus ou moins considérées comme des produits de luxe. Les taxes à l'import doublent voire triplent le prix des quatres roues.  En 2018 le gouvernement vietnamien envisage de modifier ces taxes à l'import en abaissant celles-ci. Actuellement la circulation est relativement fluide comparée à d'autres mégapoles de la région comme Bangkok, Jakarta ou Manillle. La nouvelle classe moyenne vietnamienne va-t-elle céder aux sirènes débridées de 2018 des constructeurs automobiles? Une chose est sûre les Saigonais sont peu patients dans les embouteillages; ceci les découragera-t-il de contracter les crédits automobiles?  Miroir mon beau miroir je te donne rendez-vous dans quelques années.

 

20170825_141309 (2)

20170827_122424 (2)

20170824_164351 (2)

20170824_105728 (2)